Canon traque les photographes animaliers avec l’EOS R7, un hybride APS-C survitaminé

6

Canon pour le développement d’un châssis pour hybrides RF en présentant enfin une gamme de dispositifs pour capteurs APS-C. Très attendu des photographes animaliers notamment, l’EOS R7, successeur du reflex 7D Mark II, arrive en dévoilant ses ambitions.

Canon EOS R7

Prix ​​de lancement 1 499 €

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    1 499,00

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    1 899,01

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    1 499,00

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    1 899,01

Fonctions du tableau des prix

Canon EOS 7D Mark II

Prix ​​de lancement 1 800 €

Canon EOS 7D Mark II
sur un testé sur un aimé

Remarque Les Numériques

Note éditoriale : 4 sur 5

Remarque : 1 sur 5

(une)

  • eBayeBay

    684,58

  • eBayeBay

    690.16

  • eBayeBay

    700,49

  • eBayeBay

    700,49

  • RakutenRakuten

    787,00

  • Place de marché Fnac.comPlace de marché Fnac.com

    799,00

Fonctions du tableau des prix

La monture Canon RF est très bien installée avec les applis photo hybrides et propose un parc d’applis caméra 24×36 et des optiques cohérentes et pertinentes. Mais il manquait quelque chose pour les amateurs de capteurs APS-C. Certes, la trame EF-M existe, mais les appareils sont assez peu ambitieux et le nombre d’objectifs familiers. En outre, sur l’attention de Canon au développement de l’apparence du capteur APS-C (taux de conversion de 1,6x pour la lecture au format normal) à l’aide de la monture RF. Après quelques années de conception, la firme japonaise présente l’EOS R7 et l’EOS R10, plus petit. Ce dernier est destiné à un public désireux de perfectionner sa photo pratique en représentant un format reflex amateur de type EOS 250D ou 850D.

©Canon

Un boîtier APS-C pour l’animalier

L’EOS R7 est considéré comme un public plus expert, notamment les photographies animalières, en étant le successeur des trois EOS 7D Mark II les plus appréciés, reflex trois vitesses à l’époque. Reprenant les codes des EOS R5 et R6, l’EOS R7 se distingue par plusieurs réglages bien visibles : un commutateur de mise au point directement installé sur la face avant, à l’image de ce que fait Fujifilm par exemple , et un assez original manette. Canon s’est imposé comme le spécialiste des contrôles d’AF atypiques. Entre pavé tactile et ajustement pour l’œil, l’entreprise se cherche toujours un peu. Cette fois-ci, elle a déporté le joystick directement à droite du viseur et ajouté une roue de sélection autour de ce dernier.

Une manette atypique

Pour autant, le R7 conserve un panneau de contrôle du côté de l’écran sur étiquette, ce qui en fait un petit boîtier avec un maximum d’options de commandes. Concernant la tournée à l’étranger du propriétaire, on notera qu’ils peuvent également exiger un double emplacement pour les cartes SD UHS-II, le même appareil multifonction que l’EOS R3, qui autorise l’utilisation de micros numériques, ou encore le lot classique de prix : micro-HDMI, micro, casque et USB-C pour la recharge. Le moniteur électronique, quanta lui, se contente d’une définition de 2,36 Mpts, un peu moins que la norme actuelle malheureusement. L’apparence est par ailleurs dotée de joints nominatifs et d’un châssis en magnésium, qui assureront une bonne résistance aux chocs et aux intempéries.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

©Canon

Le sac pèse 612 g, il est légèrement emballé et affiche un contenant de 13 x 9 x 9,2 cm. Évidemment, le plus intéressant est à chercher à l’intérieur de la bête. En effet, le R7 est équipé d’un capteur APS-C de 32,5 mégapixels (100 à 51 200 ISO), soit la même définition que l’EOS 90D ou le M6 Mark II, mais Canon affirme que la cellule sensible a été entièrement redéveloppée . De plus, pour la première fois, il s’agissait d’un appareil Canon APS-C, équipé d’une stabilisation mécanique à cinq axes. Une fonction toujours intéressante lorsqu’on utilise, notamment, des focales dépourvues de stabilisation. Le stabilisateur mécanique peut également corriger si vous embrassez l’horizon pour garder les images correctes.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

©Canon

Une rafale jusqu’à 30 i/s

La position privilégiée de l’EOS R7, où l’on photographie des animaux et dans un second temps, du sport, puisqu’il laisse derrière lui le boîtier du 7D II. Pour les satisfaire, le R7 est capable d’atteindre de hautes vitesses en rafale. Avec l’obturateur mécanique, le R7 ne peut capturer que 15 i/s et ne retenir que 30 i/s avec l’obturateur électronique. Le tout toujours avec suivi autofocus. Des performances à rapprocher du monobloc sportif EOS R3. On conserve aussi le suivi des visages, du corps et des yeux des humains comme des animaux, ainsi que le suivi des véhicules. Le buffer plafonne cependant à environ 70 images.

©Canon

Une capture en amont du déclenchement

Un nouveau mode baptisé “rafale raw” est aussi mon travail. Ce dernier s’apparente beaucoup au mode ProCapture que l’on trouve déjà sur plusieurs appareils Olympus / OM System. Il permet de capturer un certain nom de photos avant même d’avoir appuyé sur le déclencheur. Dans les faits, une fois ce mode choisi, lorsque vous déclenchez, l’appareil aura sélectionné des clichés pendant environ 0,5 seconde amont de la pression sur le déclencheur. Cela permet parfois de récupérer le début d’une action ou d’un mouvement qui aurait échappé au photographe. Le commutateur de mise au point automatique est également disponible dans le même mode.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

4K UHD 60p sans culture

La vidéo n’a pas été oubliée sur le R7. Il est possible de filmer en 4K (UHD) et en 30p sur-chantillonnée après 7K, le tout sans recadrage. En 4K, plus “modeste”, mais atteindre 60 i/s et même 120 i/s en Full HD, toujours sans culture. La durée d’inscription est limitée à 30 minutes consécutives et Canon annonce également la possibilité de 6 heures d’inscription d’affiliation. Pour les amateurs d’étalonnage, on dispose même du C-Log 3.

©Canon

Pour la connectivité, en dehors du Wi-Fi classique et du Bluetooth, j’ai utilisé un câble USB-C pour me connecter à un smartphone et utiliser l’application Camera Connect. Acronyme “made for iPhone”, il est compatible avec les smartphones Apple en USB.

Prix ​​et disponibilité

Le Canon EOS R7 sera commercialisé à partir de fin juin 2022 au prix de 1 499 €. En kit avec le nouveau zoom RF-S 18-150mm F3.5-6.3 IS STM, le prix est de 1 899 €. A noter que dans un premier temps, tous les exemples (nus ou en kit) seront gratuits avec un sac d’adaptation pour objectif reflex EF sur monture RF. Un bon moyen de passer à l’hybride sans barrer ses anciens objectifs. Avec un prix assez agressif (moins cher que le 7D Mark II en son temps), il se plaît dans la même catégorie qu’un appareil comme le X-T4 de Fujifilm, lui aussi doté d’un capteur APS-C, ou encore que l’Olympus OM-D E-M1 Mark III, pour un capteur 4/3″.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Leave a Comment