JCB dévoile le plus rapide et puissant télescopique du marché

Un molosse de 173 ch circulant à 50 km/h pour des travaux d’entretien, vous resterez ? JCB vient de dévoiler son modèle 542-70 AgriPro doté de la boîte DualTechVT dernière génération capable de réaliser ces performances. + 15% de couple, + 22% de capacité de traction dynamique et + 16% de puissance… Le dernier sorti de l’usine anglaise semble s’être dopé pour relever tous les défis.

Pour rouler à 50 km/h avec votre télescope JCB, j’ai opté pour la version DualTech VT de la finition AgriPro. (©JCB)

JBC vient de lever le voile sur la dernière-née de ses gammes de télescopiques agricoles, le 542-70 AgriPro. Et autant dire que l’engin a de la ressource sous le capot ! Puissance, couple, accélération, vitesse de pointe, capacités hydrauliques… le constructeur anglais n’a pas lésiné sur les performances de sa machine.

Pour dechiffrer la cylindrée du moteur, c’est simple : 542 pour 4,2 t de capacité de levage et 70 pour 7 m de capacité de levage maxi. Attention, lorsqu’il y a capacité maximale, la machine n’est pas capable de 4,2 t à 7 m. À hauteur max, l’engin soulève tout de même 2.75 t.

Sur les versions agriculture, agri-super et Agri-Xtra, la puissance est respectivement de 109 ch, 130 ch et 150 ch. Sous le capot, le Britannique installe son moteur maison, le JCB Diesel Max Cylindre de 4,8 litres. Sur l’AgriPro, la puissance est dopée en atteignant 173 ch. Soit 24 ch supplémentaires ou 16% pour rapport aux modèles actuels et 15% de couple en plus. Celui-ci a effectivement atteint 690 Nm à 1 500 tr/min de régime. En associant son moteur à la transmission DualTech VTla traction dynamique gagne 22% d’effort.

Vitesse maximale : 50 km/h

Pour franchir le cap des 50 km/h, embarquement télescopique sur la dernière version de la boîte, baptisée “grande vitesse”. L’opérateur bénéficie de la précision à seulement 22 km/h (contre 19 km/h avec la version standard). L’entraînement mécanique direct prend le relais au-delà et jusqu’à 50 km contre 40 avant. Les temps de trajet entre les champs et la ferme sont ainsi diminués, un atout pour les travaux estivaux ou en entreprise de travaux agricoles.

Question sécurité, le système de freinage hydraulique possède des circuits indépendants pour les ponts renforcés avant et arrière. Il répond évidemment aux exigences de l’homologation européenne T1b pour les véhicules agricoles. En option, le frein pneumatique de la remorque est disponible. Sur la route, le bolide est en propulsion arrière. Avec une remorque attachée, l’appareil bascule automatiquement sur quatre parcours motorisés pour renforcer la stabilité de l’ensemble. Sans compter que dès l’opérateur freine, l’ensemble bénéficie de la surface de contact des 4 roues pour freiner plus fort et ne pas allonger la distance de freinage.

Jusqu’à 160 l/min de débit hydraulique

Trois modes de conduite existants : Eco, Power ou Flex. La dernière gère indépendamment le régime moteur et la vitesse d’avancement, une fonction utile pour travailler à faible vitesse tout en utilisant un régime moteur suffisant pour alimenter une balayeuse, une pailleuse ou une désileuse. A noter également la capacité du circuit hydraulique grâce à la pompe à piston variable avec un dénivelé de 72 cm3. Elle fournit jusqu’à 160 l/min d’huile, soit 14% de plus. Là encore, gain de temps en termes de mouvement de flèche. Le joystick permet au pilote d’avoir plusieurs fonctions simultanément : cave du goder en moi temps que la montée de flèche par exemple.

La marque intègre également ses fonctions Smart Hydraulics. À l’image des vérins régénératifs qui permettent d’abaisser et de rétracter la flèche plus rapidement pour des cycles de chargement plus courts ; l’amortissement des vérins en fin de course sur les vérins de levage et de rétraction du mât ; et la secousse automatique du godet pour vider les produits collants automatiquement.

Cabine Command Plus pour un confort “business claas”

Sans oublier la suspension de flèche, JCB SRS (Smooth Ride System), à engagement automatique. Des accumulateurs et des vannes de régénération hydrauliques sont installés pour augmenter l’oscillation de la flèche, l’isoler des mouvements du véhicule, et augmenter la rétention de la matière. Supplémentaire du confort en résumé.

Toujours point de vue confort, l’opérateur bénéficie au choix d’une climatisation manuelle ou automatique, du siège semi-cuir à la suspension pneumatique, chauffé et ventilé, avec réglage électrique du soutien lombaire, et de la cabine JCB Command Plus.

© Tous droits de reproduction réservés – Contacter Terre-net

Leave a Comment