Notre découverte du petit SUV électrique à Paris

Après Munich et Pékin, la Smart #1 débarque à Paris ! Celui que l’on découvrait à l’état de concept passe donc au stade de la production après quelques ajustements. C’est au coeur de la capitale que nous avons eu l’occasion de découvrir le premier SUV électrique de la marque. Alors, commentez s’annonce le renouveau de Smart ?

Oui, la marque a dévoilé officiellement le (?) Smart #1 -prononcé hashtag one- à Pékin le 21 avril. Notre côté, il aura fallu attendre le mois de mai pour approcher le SUV électrique en toute tranquillité. Plateforme inédite, ambiance high-tech, plus format générique, détails exclusifs : découvrez le modèle de lancement Smart #1 Launch Edition.

Le look Smart #1 côté : petit air de famille

Vous le savez sans doute, Smart n’est pas au mieux de sa forme ces dernières années. Avec son tout premier petit SUV électrique, Smart comprend bien relancer les ventes, tout en opérant une transformation radicale. Les petits formats si caractéristiques de la marque, c’est fini ! En temoigne ce Smart #1 de 4,27 m de long pour 1,82 m de large et 1,63 m de haut. Le SUV compact affiche des dimensions très proches du MINI Countryman. Le design est très proche du concept de Munich, avec son allure à la fois urbaine et premium. Coûts et homologations obligent, seuls quelques détails évoluent sans pour autant dénaturer le concept. Exit les portières antagonistes et l’éclairage avant tout en finesse. Les feux avant sont en effet un peu plus épais et le pare-chocs accueille des ouvertures sur les côtés.

Le #1 monte en gamme, avec ses formes subtilement arrondies et ses surfaces vitrées qui font tout le tout du véhicule. Coiffé d’un pavillon «flottant» avec vue panoramique, le SUV conserve ses poignées affleurantes et se jantes de 19 pouces. Plateforme électrique et porte-à-faux contribuent à donner une allure valorisante au véhicule. À l’arrière, la signature lumineuse n’est pas sans rappeler les derniers modèles électriques de Mercedes. Un petit air de famille plutôt chic et réussi à notre goût. Enfin, le modèle Launch Edition est limité à 1 000 exemplaires, et non 100 pour la France. Il se démarque par ses couleurs uniques biton blanc et champagne/doré et ses bas de caisse assortis. Les inserts à damiers pour les jantes et badge «Launch Edition» sur les jupes latérales sont également au rendez-vous. Mention spéciale aux portes sans encadrement, pour un effet coupé premium appréciable.

A l’intérieur : ambiance techno et ludique

A bord, la Smart #1 se veut high-tech, plus accessible et chaleureuse. Plus « mignon » que « geek », le SUV nous accueille dans un habitacle lumineux et coloré. L’instrumentation et le multimédia sont pris en charge par un combiné de 9,2 pouces et une interface tactile de 12,8 pouces. Différents paramètres peuvent être associés à un profil, à un avatar pour une expérience ludique. A noter : le système multimédia a été développé à 100% pour le SUV n°1, et nous ne sommes pas intéressés par le système Mercedes MBUX. Les amateurs apprécient les finitions satinées et l’éclairage RGB 64 couleurs, personnalisable dès les aérations juste à côté de la console centrale. Celle-ci repose sur l’inconfort et le fer de bord tel un pont et propose un bel espace de rangement en dessous. Parfait pour un gros sac à main, par exemple. L’ergonomie profite d’un volant confortable avec repose-pouces, et de commandes tout aussi confortables à utiliser.

Beats se charge de la partie audio, qui est celle qui annonce une expérience musicale percutante et riche en basses. Au contraire, nous n’avons pas pu parcourir toute l’interface, le logiciel n’étant pas encore tout à fait finalisé. Les sièges du Smart #1 semblent offrir un bon maintien à l’avant, mais cela reste à vérifier en roulant. Les places arrière sont généreuses, grâce au plancher plat et à la hauteur sous pavillon. La banquette arrière est coulissante sur 13 cm, pour un volume de coffre allant de 323 à 411 l. À cela s’ajoute un petit espace de 15 l à l’avant, sous le capot. Le Smart #1 s’annonce donc plutôt logeable et pratique dans l’ensemble, au vu de son format. Le tout avec des finitions et des assemblages impeccables. Sans oublier les damiers sur toit panoramique et sellerie, même si la planche « 1 sur 1000 » de cette Launch Edition.

Intelligent #1

Smart #1 : seulement 440 km d’autonomie

Le SUV électrique signé Smart s’appuie sur un moteur arrière de 200 kW (272 ch) et 343 Nm. Une puissance confortable et digne du positionnement du véhicule. La Smart #1 est alimentée par une batterie de 66 kWh, pour une autonomie indiquée de 420 à 440 km. Celle-ci peut accepter une recharge jusqu’à 150 kW et est livrée avec son standard de 22 kW. Pour information, Smart annonce une recharge de 10 à 80% en 30 minutes. Il a parlé de la plateforme modulaire SEA développée par Geely, qui accueillerait également le futur Volvo XC20. Enfin, le premier contact avec Smart #1 est plutôt prometteur.

Le SUV électrique est précieux (la longue attache de 2,75 m y contribue !) et le joliment doté de la série, mais aussi et surtout trois selon son concept car. Vous ne voulez pas mourir si vous êtes une fois citoyen de Munich ! Le #1 arrive en trois niveaux de finitions : Pro+, Premium et Launch Edition. Les modèles hors Launch Edition peuvent être personnalisés avec différentes combinaisons de couleurs, pour le toit et la carrosserie. D’ailleurs, le deuxième exemplaire présenté en finition Premium, s’habille d’un coloris vert « Future Green » ! Côté prix, toujours pas d’info officielle, mais nous estimons le ticket d’entrée autour de 35 000€.

Leave a Comment