Roland-Garros – La retraite de Jo-Wilfried Tsonga accompagnée d’une magnifique cérémonie sur le court Philippe-Chatrier

Il devait être sacrément costaud pour retenir ses larmes ce mardi sur le court Philippe-Chatrier. Pour son dernier tour de piste en carrière, Jo-Wilfried Tsonga a fait honneur à son immense carrière en s’arrachant autant que son corps lui a permis face à Casper Ruud. Et Roland-Garros a fait son honneur à champion en organisant une cérémonie à la hauteur de l’importance du bonhomme dans l’histoire du tennis français. Des larmes, il en a envoyé ce lundi.

Sitôt le discours remarquable de Casper Ruud pour son adversaire, Marc Maury, le speaker de Roland-Garros, annonce la couleur. “On n’allait pas le laisser partir comme ça“, at-il souri. Alors, “Jo” s’est retrouvé au milieu du court, séoul. Cela n’a duré qu’un temps. Tour à tour, ses anciens entraineurs, ses coéquipiers en équipe de France, ses amis proches, ses parents, sa femme, ses enfants : tous sont venus le rejoindre sous les acclamations d’un Central saisi par l’émotion.

Roland Garros

Tsonga, l’incroyable aventure : “Je me sue si ce n’est pas le plus beau moment de ma carrière”

IL Y A UNE HEURE

Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils seigneurs de la première cérémonie-hommage, à Roland-Garros.

Crédit : Getty Images

“Un des joueurs les plus charismatiques de l’histoire”

Il y a coupé d’abord des flashbacks de son immense carrière, ses victoires face à Nadal, Djokovic ou Federer notamment, ses demi-finales au Grand Chelem et les moments marquants d’une aventure pas comme les autres. Eh bien, c’est le “Big Four” qui est venu saluer l’ancien numéro 5 mondial. “Jo est un des joueurs les plus charismatiques de l’histoire“, selon l’estimation de Novak Djokovic, également employé par Rafael Nadal à son futur. “Je suis triste de le voir partir mais on devient vieux, ça nous arrivera tous“, a encore souri l’Espagnol, déclenchant les sourires du Central. Puis c’est Roger Federer qui lui a conseillé de “profiter du moment, sur ce court, avec tes supporters et tout le monde“. Alors, Tsonga l’a fait.

Après avoir étreint chacune des personnes entrées sur le court, il a pris le micro pour fermer la page sur ces 705 matchs en carrière. “Aujourd’hui est un grand jour pour moi, le jour de dire au revoir à mon compagnon de toujoursat-il fait ses débuts en lisant un “petit” papier qu’il avait préparé. Je n’ai jamais regardé derrière moi, je me l’autorise pour remercier chaque personne qui m’a accompagnée dans cette aventure humaine“.

De Jo le champion à Papa Tsonga

Après avoir remercié tous ses proches, et globalement tous ceux qui l’ont épaulé dans cette aventure, Jo-Wilfried Tsonga a également évoqué sa relation avec les médias, mi-figue mi-raisin, entre critiques injustifiées et apprentissage du plus haut niveau. Mais tout ceci n’a plus d’importance : en ce jour, Tsonga a changé de métier, pour devenir père à temps plein.

Je suis là maintenant devant vous, sans ma raquette qui aura été ma meilleure amie pendant 30 ansa-t-il conclu. Devenez papa pour rebattu les cartes de ma vie. Ma famille redevient ma priorité et j’espère que le monde s’apaisera comme je le suis aujourd’hui. Merci Roland, merci M. le tennis. Je t’aime“. L’ovation accordée par le Philippe-Chatrier fut à la hauteur du bonhomme et du joueur : immense. Au milieu d’un 4e set qu’il était en train de renverser avant de se blesser, un spectateur lui avait crié : “fais-nous rêver“. Avant qu’un autre, quelques secondes plus tard, ne complète : “fais-toi kiffer“. Mission accomplie.

Roland Garros

Encore un thriller parisien pour Gaston !

J’AI DÉJÀ 2 HEURES

Roland Garros

Ruud : “Je ne sais pas pourquoi je dirai ‘la chatte’, mais imaginez que je ne sois pas gentil…”

J’AI DÉJÀ 3 HEURES

Leave a Comment