“Je ne dors plus” : insultée par Booba et ses fans, Magali Berdah porte plainte pour cyberharcèlement

Dans les colonnes du Parisien ce mardi 24 mai, Magali Berdah annonce porter plainte contre Booba. Elle accuse le rappeur de harceler sur les réseaux sociaux depuis une semaine et assure être dans “une extrême détresse”.

Leur guerre virtuelle va se régler devant les tribunaux. Après plusieurs semaines, Magali Berdah affirme qu’elle est en vie grâce à Booba. Sur les réseaux sociaux, le rappeur et ses fans la harcèleraient sans temps mort. “Dépassée par les événements, dépitée et dans une extrême détresse”l’agent des stars de la télé-réalité a décidé de porter plainte contre l’artiste, comme elle l’a annoncé Parisien ce mardi 24 mai. “Booba a déjà été condamné au civil et ses comptes supprimés. Mais il en a créé de nouveaux. Il est intouchable, il vit à Miami, et une puissance de frappe énorme, avec 5 millions d’abonnés sur TwitterMagali Berdah est soulagée auprès de nos confrères. Ils sont demandés par des centaines d’autres internautes qui mettent à me harceler, le jour, la nuit, avec des menaces de mort. Ce n’est plus une vie, je ne dors plus après trois nuits. Je ne fais que pleurer, je veux que cela s’arrête.”

Magali Berdah, qui “savoir pas”Booba personnellement, je ne comprends pas pourquoi il la ciblerait au bout d’une semaine. “Sur les réseaux sociaux les psychopathes sont à l’air libre. On vous dit d’appeler tel numéro, mais il n’y a aucune aide. On attend peut-être que je me foute en l’air chez moipoursuit l’agent de Nabilla Benattia auprès du Parisien. Si je n’arrivais pas, je devais trier les contacts et les moyens, qu’est-ce que j’ai fait, quel genre de faire les filles ou les personnes vulnérables ont contre elle ? Selon elle, après avoir commencé lorsque Booba a partagé sur Instagram une plainte qu’elle a dépossédée en 2019 où les internautes ont découvert leur adresse et leur numéro de téléphone. “Depuis j’ai un appel cache par minute. Toute la nuit, je n’ai pas dormi. Et ça continue aujourd’hui”regrette Magali Berdah dans les colonnes du Parisien.

Magali Berdah : “Tout est public et personne ne bouge”

Après avoir porté plainte contre le “duc de Boulogne”, Magali Berdah a fait appel à une réaction proportionnelle au cyberharcèlement. “Booba apporte la femme de Gim’s de pondeuse, cela fait des années qu’il la harcèle sans raison. Où sont les associations féminines que luttent contre le sexisme ? Tout est visible, tout est public, et personne ne bouge, regrette-t-elle, toujours dans les colonnes du Parisien. Dans le passé, j’ai déjà été braquée chez moi et cambriolée deux fois. Ma fille subit du harcèlement depuis deux ans et fait l’école à la maison. J’ai un agent de sécurité à demeure, un autre qui m’accompagne dans mes sorties, le week-end. Aujourd’hui, j’ai peur pour mes filles quand elles sortent dans la rue.” En réponse, le manageuse de Booba pour estimer que Magali Berdah a obtenu “un terrible exemple aux jeunes femmes” : “La liberté d’expression est bien fragile aujourd’hui”.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières mises à jour

© Marc Ausset-Lacroix

2/11 –

Magali Berda
Après plusieurs semaines, Magali Berdah affirme qu’elle est en vie à cause de Booba

© CEDRIC PERRIN

3/11 –

Magali Berda
Sur les réseaux sociaux, le rappeur et ses fans l’harcélerait sans temps mort

© Pierre Pérusseau

4/11 –

Magali Berda
“Dépassée par les événements, dépitée et dans une extrême détresse”, l’agent des stars de la télé-réalité a décidé de porter plainte contre l’artiste, comme elle l’a annoncé au Parisien ce mardi 24 mai

© Nicolas Briquet

5/11 –

Booba
Magali Berdah, qui ne “connaît” pas Booba, et comprend pourquoi il rappait la ciblerait au bout d’une semaine

© VEEREN

6/11 –

Booba
Selon elle, tout a lorsque Booba a commencé à partager sur Instagram une plainte quelle a déposée en 2019 où les internautes ont découvert leur adresse et leur numéro de téléphone

© BALDINI

7/11 –

Booba
“Depuis j’ai un appel cache par minute. Toute la nuit, je n’ai pas dormi. Et ça continue aujourd’hui”, regrette Magali Berdah dans les colonnes du Parisien

© RACHID BELLAK

8/11 –

Booba
Après avoir porté plainte contre le duc de Boulogne, Magali Berdah a fait appel à une réaction proportionnelle au cyberharcèlement

© RACHID BELLAK

9/11 –

Booba
“Dans le passé, j’ai déjà été braquée chez moi et cambriolée deux fois. Ma fille subit du harcèlement depuis deux ans et fait l’école à la maison. J’ai un agent de sécurité à demeure, un autre qui m’ accompagne dans mes sorties, le week-end”

© VEEREN

10/11 –

Booba
En réponse, le manager de Booba a estimé que Magali Berdah présentait “un terrible exemple de jeunes femmes”

© RACHID BELLAK

11/11 –

Booba
“La liberté d’expression est bien fragile aujourd’hui”

Leave a Comment