Paris : qu’est-ce que le « fonds d’investissement dédié à l’économie sociale et solidaire » ?

La Ville de Paris, le Crédit Coopératif et Paris Initiative Entreprise ont lancé le 24 mars un « fonds d’investissement dédié au financement de l’économie sociale et solidaire ».

C’est une première pour une collectivité locale. La Ville de Paris a lancé mardi 24 mai tout le premier fonds d’investissement parisien. A travers le nouvel outil financier, il a compris « aider les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) », « faire connaître » leur travail et « répondre ainsi à de vrais besoins de société », à savoir « la relocalisation de nos économies ». et de nos investissements », ainsi souligné Florentin Letissier.

Premier coup de pouce

Mais pour l’adjoint à la mairie de Paris chargé de l’économie sociale et solidaire et de l’économie circulaire, « il ne suffit pas d’en parler, il faut aussi mettre des moyens derrière ». Lui déclare en effet « un trou dans la raquette », lorsque les entreprises de l’ESS ne sont pas « encore suffisamment grandes pour lever des fonds entre la phase expérimentale et la phase de développement ».

Avec les fonds d’investissement, “l’idée” est donc de faire office de “business angels”, avec “des tickets à moins de 100.000 euros”. Beaucoup de fonds de premier niveau. «Cela du sens parce qu’on a vu que le tissu économique de l’ESS était extrêmement dynamique. On a de quoi faire », souligne celui qui est élu dans le 14e arrondissement de Paris.

Dans ces cas, Paris Initiative Entreprise sera chargée de gérer les fonds d’investissement via une société de gestion, la Ville de Paris et les différents investisseurs se portant garants. Car si la Ville de Paris «n’est pas décisionnaire», elle siègera «au conseil de surveillance, afin de vérifier que le fonds finance bien des acteurs engagés dans l’ESS», a promis Florentin Letissier.

Les premiers investissements pour début 2023

Ce fonds – versé à hauteur de 890 000 euros pour la Ville de Paris et 500 000 euros pour le Crédit coopératif – est lancé aujourd’hui, avec pour premier objectif de faire connaître pois le second d’atteindre les 10 millions d’euros avant la fin de l’année. « D’autres souscriptions sont déjà en discussion », nous assurons-t-on, promettant les « premiers investissements pour début 2023 ».

A qui adressez-vous les fonds ? Des « petits acteurs » qui demandent traditionnellement à la Ville de Paris des subventions de 10 000 à 20 000 euros, qui bénéficient de crédits à zéro impôt, largement suffisants pour proposer un logement réalisable. «Des structures trop petites pour avoir le soutien des capitaux de gros acteurs ou de gros fonds d’investissement», relève l’adjoint, dont «l’objectif est d’accompagner ce changement d’échelle».

Et elle entend devenir la « première brique qui doit aider ces à grandir », dont les projets liés à l’économie circulaire du recyclage, de la réparation ou encore du réemploi vont permettre de promouvoir l’ESS à Paris.

Ambition très concrète, selon Florentin Letissier : faire de Paris « la capitale de la mode et du textile durable », avec des produits « Made in Paris » […] très bien recyclés ou upcyclés » venant d’acteurs « qui se multiplient pas les collections tous les deux mois vendus à des prix dérisoires ». “Pour cela, on a kiss of a financial tool”, a-t-il conclu.

Leave a Comment