Ambition des Bleus, polémique du trou, Griezmann dans le dur… Les mots de Deschamps avant Autriche-France

Le sélectionneur des Bleus a répondu aux questions des médias ce jeudi à Vienne à la veille de défier l’Autriche lors de la 3e journée de Ligue des Nations.

J’ai envoyé spécial à Vienne

L’état d’esprit des Bleus avant Autriche
« Laissez-moi vous dire quoi et en quelques personnes qui vous attendront (jeudi), Kylian (Mbappé), Adrien (Rabiot) et N’Golo (Kanté). Pour le match, on le saura demain (vendredi). La situation compable après ces deux matches (1 defaite, 1 null) fait que l’on a pris du retard. On va penser à le gagner, après on verra ce qu’on fait nos adversaires. Cela repose aussi sur les matchs de préparation avec des rencontres rapprochées, une situation de joueurs que vous connaissez. Comme tous mes collègues sont satisfaits de l’effet des changements, ce sera la raison du rapport de l’équipe qui a fait ses débuts face à la Croatie (1-1, lundi). »

La polémique du trou avant Autriche-France
« On a vu ça depuis la Croatie ce qu’il s’est passé. L’UEFA estime qu’elle ne parvient pas à faire intervenir les experts et à maintenir le match demain (vendredi). Je n’ai pas encore vu la pelouse, on s’adaptera, mais si c’est validé, c’est qu’il n’y a pas de risque. On jouera sur cette pelouse. »

Les difficultés de Griezmann cette saison
« Je le connais bien, il a souvent, et tant mieux pour nous, été à son avantage. Ce n’est pas sa meilleure période, c’est lié à une partie de psychologie, de physique, de mental. Lui a connu sa première blessure en début d’année, sinon il n’a fait qu’enchaîner des saisons. Je ne dirais qu’il est utilisé, mais juste un peu fatigué. Après, il y a des situations collectives et personnelles qui peuvent arriver à être… (il ne finit pas sa phrase). Ce n’est pas pour autant que je vais remettre en cause ce qu’il est capable de faire. C’est lui aujourd’hui, in mars c’était un autre. Il fait partie d’un collectif, il est dans ce groupe et je sais très bien ce qu’il peut contribuer au collectif. »

VOIR ÉGALEMENT – Le meilleur d’Antoine Griezmann au FC Barcelone

Tout entraîneur aimerait avoir N’Golo Kanté dans son équipe

Didier Deschamps

S’il est inquiet au sujet de N’Golo Kanté, encore blessé
« Je ne me pose pas la question (de le selectionner) quand il est en pleine possession de ses moyens. Tout entraîneur aimerait l’avoir dans son équipe. Après, sur la santé des joueurs, c’est le cas de beaucoup d’éléments qui ont cumulé plus de cinq matchs durant la saison, les organismes sont utilisés. Ils sont coach à Chelsea aurait aimé l’avoir plus souvent (cette saison), il faut gérer, lui là-bas et moi ici. »

Son regard sur l’Autriche version Ralf Rangnick
« Lors des deux matches (de juin), l’Autriche a été impressionnante sur le dynamisme et la fraîcheur physique. Ils sont malheureux sur le match contre les Danois qui ont eu de la réussite. C’est une équipe qui va chercher, met de la vitesse, de l’intensité physique. Je m’attends à cela aussi pour le match de main (vendredi). »

Le temps de passage des Bleus à 5 mois de la Coupe du monde
« Pour être dans les clous, on est toujours dans les clous. On ne peut pas comparer les périodes de 2014 (Mondial au Brésil) ou d’aujourd’hui. L’exigence et l’attention sont au rapport à la capacité de l’équipe de France. Comme j’ai été à déjà le dire, on juge le niveau d’une sélection lors des grands tournois. In tenant compte que cela a toujours été une période (le mois de juin) compliquer pour les raisons déjà évoquées. Après on va basculer (sur la saison suivante), beaucoup de joueurs vont changer de club, certains ne sont pas là, d’autres pourraient revenir, on fait en sorte d’anticiper et d’avoir un plan B, C, D, E. Au repos dans la phase de préparation. »

Sur les déclarations de Macron au sujet de Zidane et d’un retour en France
«(il fait la moue) Je ne réponds pas déjà à ce que dit mon président alors là… (le journaliste retient sa chance) Oui je connais le président (de la République), on peut essayer de la reposer en blanc jaune ou gris, ce sont vos débats. (Quand le traducteur commence à prendre la parole) Je ne sais pas si je vais traduire, ça va les intéresser. (sourire général)»

.

Leave a Comment