Marchand superstar, Pinot prend date, Verstappen s’envole, Dupont et Toulouse à bout de souffle… Nos tops et flops du week-end sport

Le sacre inattendu de Léon Marchand, Tibault Pinot en forme avant le Tour, Max Verstappen en patron, le Stade toulousain détrôné… Découvrez les hauts et les bas du service Sports du Figaro.

hauts

L’avenement de Marchand

Sept ans la natation française attendait un successeur à Florent Manaudou, double champion du monde en 2015. C’est choisi fait depuis le triomphe de Léon Marchand samedi soir à Budapest. Prodige du 400 m 4 nages, le jeune français (20 ans) a rapporté la finale en frôlant le record du monde. Deuxième performance mondiale de tous les temps, sa marque à 4:04.28 in appelle d’autres. Marie Wattel à quel point elle a contribué à la France une deuxième médaille dimanche, avec l’argent sur 100 m papillon.

Doublé français en Allemagne, Quartararo s’envole en tête

Fabio Quartararo sur un nuage. Après quelques jours de prolongation du contrat avec Yamaha, après une victoire en Catalogne deux semaines plus tot, « El Diablo » est revenu survolant le Grand Prix d’Allemagne. Profitant de l’absence du kaiser du Sachsenring Marc Marquez (vainqueur des huit dernières éditions) et de la chute du poleman Francesco Bagnaia (Ducati), Niçois facilement facilement la 10e manche du championnat et pris 34 points d’avance au championnat. Deuxième de la course, Johann Zarco a quant à lui suspendu un 14e podium en carrière et grimpé au 3e rang au général.

Pinot au sourire avant le Tour

Le sourire et la rage de Thibaut Pinot en haut d’une ascension victorieuse sont indissociables de sa légende. Vainqueur de la 7e étape du Tour de Suisse en solitaire, au prix d’un joli effort vers le sommet à Malbun (Lichtenstein), le Franc-Comtois a prouvé qu’il en avait encore sous le pied, moins de deux mois après avoir J’ai retrouvé le succès sur le Tour des Alpes. Une excellente nouvelle à moins de deux semaines du départ du Tour de France, qu’il retrouvera après son absence en 2021 et où il demeure toujours une attraction.

Coup double pour Verstappen

La victoire de Max Verstappen. Et un peu plus encore. Le pilote néerlandais a rapporté le Grand Prix F1 du Canada dimanche, à Montréal. Sa sixième victoire de la saison, le 26 après les débuts de sa carrière. Un succès qui lui permet de conforter sa place de leader au classement des pilotes. Parallèlement à l’augmentation, avec 46 points d’avance sur le Mexicain Sergio Perez (abandonné au 9e tour) et 49 sur le Monégasque Charles Leclerc (5e), ​​les pénalités étaient samedi et en partie en fond de grille. A noter le superbe parcours de Carlos Sainz, deuxième et qui a longtemps cru à ce premier succès.

Aprasidze, héros sans surveillance

Il s’appelle Gela Aprasidze. Géorgien de nationalité, demi de mêlée, et buteur, de profession. Âge 24 ans Je suis arrivé au MHR en 2017, c’est ici et c’est mon premier. 11 match feuilles en trois saisons; Avant l’embellie cette année: 19 apparitions, don’t huit comme titulaire, toutes confondues concours. En demi-finale, samedi soir contre l’UBB, il est entre en jeu à la 67e minute. Quand le verdict du match était encore indécis. Montpellier menait 13-10 et le staff héraultais s’est alors dit que son coup de pied phénoménal pourrait sans doute faire la différence. Etrange car Gela Aprasidze n’avait réussi que trois pénalités cette saison ? Sauf que la veille, lors de l’entraînement du capitaine, l’intrépide Géorgien avait tenté, et réussi, huit tentatives longue distance. Dans les dix dernières minutes de cette demi-finale âpre et indécise, ses coéquipiers se sont soldés par deux inclinés à plus de 50 mètres des perches bordelaises. A 70 et à 79e. Toutes les deux réussies pour faire basculer le sort du match en faveur des Montpelliérains (19-10). Et introniser Aprasidze en héros inattendus.

L’heure de la revanche pour Borel

25 juillet 2021, Tokyo. Yannick Borel s’incline dès son entrée en lice dans le tournoi olympique face à l’Egyptien Mohamed Elsayed (18 ans). Et tout semble s’effondrer sous les pieds (il était diminué par un mollet douloureux) de l’épéiste français. Romain Cannone filera vers l’or de la surprise. Lui ressassera longtemps cette déconvenue (“Cinq années qui tombent en moins de cinq minutes, le coup est fatal”). L’envie de tout arrêter effleure le champion du monde 2018. Avant la remontée des marches. 19 juin 2021. A Antalya, Romain Cannone a buté sur la première marche, battu d’entrée 15-11 par le Belge Neisser Loyola au 1er tour. Comme Alexandre Bardenet 3e du challenge Monal, en avril à Paris. Yannick Borel sort, lui, un 4e titre européen (2016, 2017, 2018, 2022) à l’épée. Avec pour donner de l’éclat à sa revanche une somptueuse victorieuse 15-1 dans la finale contre l’inattendu Néerlandais Tristan Tulen. Pour Yannick Borel (33 ans) Tokyo était soudain bien loin… Prochaine étape pour l’un des leaders de l’équipe de France d’escrime, les championnats du monde, du 15 au 20 juillet au Caire. Pour marquer les esprits et continuer à garnir la salle des trophées française.

Zidane loin de Paris, champion libre pour Galtier

Le prochain entraîneur parisien sera soit de nationalité française et né à Marseille. Pas auquel celui que vous pensez… Zinédine Zidane a en effet dit non au PSG. Pas en raison de son amour pour l’OM ou d’éventuelles bisbilles avec Luis Campos, nouveau Conseiller football du club de la capitale, au sujet de l’étendue de son pouvoir au Parc des Princes,plutôt en raison de son intérêt pour l’ ‘équipe de France. Informations sur l’inscription CMRnous confrères précisant que l’ancien meneur des Bleus »ne ferme pas du tout la porte au PSG” au futur. En attendant, le grand gagnant se nomme Christophe Galtier, plus que jamais signalé pour son successeur à Mauricio Pochettino sur le banc des champions de France en titre. Selon diverses sources, l’arrivée du car de Nice ne fait plus peut-être de doute. Reste à trouver un accord avec les Aiglons, l’intéressé étant sous contrat.

VOIR ÉGALEMENT – Messi, Mbappé Di Maria : les 10 plus beaux buts du PSG cette saison

FLOPS

Dupont et Toulouse à bout de souffle

«Il ne faut pas toujours attendre qu’Antoine Dupont traverse le terrain…» Cet aveu du manager du Stade Toulousain, Ugo Mola, après l’élimination du tenant du titre par le Castres Olympique en demi-finale, indique bien que le meilleur joueur du monde est passé à côté de son match. Décisif en barrages contre le Stade Rochelais, le demi de mêlée du XV de France ne s’est peut-être pas en évidence contre le voisin tarnais, éclipsé par son homologue, l’Uruguayen Santiago Arata, auteur d’un essai et métronome à la distribution du jeu La saison éprouvée, interminable à fini par avoir raison des jambes d’un Dupont à bout de souffle. Les vacances arrivent à point nommé pour qu’il recharge les batteries, évacue la pression avant d’aborder une saison 2022-2023 cruciale et intense pour le capitaine d’un XV de France qui ambitionne d’être sacré champion du monde le 28 de octobre 2023 au Stade de France.

Gasly est passé à côté

Après cinq parcours sans point, Pierre Gasly avait mon un terme à cette série à Bakou avec sa cinquième place. Le pilote français Alpha Tauri arrive alors avec des ambitions à Montréal. Des ambitions vite refroidies après sa 16e place en qualifications. Une grosse déception comme sa course anonyme, dimanche, avec une modeste quatorzième place à l’arrivée. Gasly est en difficulté cette saison avec un top 10 séoul ​​lors des sept derniers parcours.

La Graët encore reprise de Mbappé

Noël Le Graêt chez-vous avez raté une séance ? Selon l’évaluation de Kylian Mbappé, la réponse est “oui”. «Il (Mbappé) a constaté que la Fédération ne l’avait pas défendu après son penalty raté (lors de la séance de tirs au but face à la Suisse en 8es de finale du dernier Euro, NDLR) et les critiques sur les réseaux. Il ne voulait plus jouer en équipe de France», a déclaré le président de la FFF dans les colonnes du JDD. Ce à quoi Mbappé à rétorqué : «Oui, in fin je lui ai surtout bien expliqué que c’est pour un rapport pour racisme et NON pour une sanction. De plus je considère que je ne suis pas au courant du racisme…» Ambiance. Les rapports entre l’attaquant des Bleus et le patron des «3F» étaient déjà frais. Il n’y a visiblement pas de réchauffement en vue, même si M. Le Graët a voulu calmer le jeu dimanche, quelques heures après le tweet de « KM », via CMR : «Je suis d’accord avec lui. J’ai bien tout compris et il n’y a aucun problème avec lui. J’ai toujours eu un profond attachement à sa personnalité

Le XV anglais déraille face à des Barbarians sauce française

Une démonstration. Composés de jeunes noms français et du Top 14 et emmenés par Fabien Galthié, les Barbarians britanniques n’ont fait qu’une bouchée de l’Angleterre dimanche, à Twickenham (55-21). Une claque pour le XV de la Rose, déstabilisante avant la tournée estivale en Australie. L’absence des joueurs de Leicester et des Saracens, occupée par la finale du championnat d’Angleterre samedi, ou le passe dernière minute d’Alex Dombrandt (genou) n’explique pas tout. «On voulait gagner ce match contre les Barbarians, ne vous méprenez pas, mais c’était aussi un match de préparation pour l’Australie, donc on a essayé de jouer différemment», dramatise Eddie Jones. Et le coach du XV de la Rose d’ajouter : «La plupart des choses qu’on a essayées de faire aujourd’hui n’ont pas marché, comme on le voit sur le tableau d’affichage, mais cela ne veut pas dire que cela ne marchera pas à l’avenir». Méthode Coué ? «C’est un bon rappel de la quantité de travail qu’il nous reste à accomplir avant l’Australie», at-il ajouté. Et ça au moins, c’est sûr.

.

Leave a Comment