Quinté+ : Enzo d’Essarts, un bon point d’appui dans le Quinté+ de ce dimanche 26 juin à Vincennes

Les partants du Quinté+ de ce dimanche 26 juin

PRIX LE PARISIEN (PX BERTRAND DELOISON)DIMANCHE 26 JUIN
PARIS-VINCENNES – 2850 METRES – DEPART : 15h15

Les forces en présence

Rarement j’ai présenté deferré des quatre pieds, ENZO D’ESSARTS (8) fait face à l’un de ses objectifs. Titulaire de dix podiums en douze essais sur la grande piste de Vincennes, il peut également être considéré comme un point d’appui.

Lauréate du Prix du Gâtinais (Gr.3) avec la manière, DECOLORATION (14) est largement capable de monter sur le podium malgré le handicap initial. Pris en note lors de sa plus récente sortie, ELU DE DOMPIERRE (4) est prêt à fournir sa meilleure valeur.

A l’issue d’un parc propre, l’excellent sprinteur ELVIS DU VALLON (15 ans) ne se lasse pas de la lutte pour l’accès. FLY SPEED (11), CHARLY DE L’AUNAY (6) et ELITE DE JIEL (13) sont autant de possibilités dans cette épreuve assez ouverte.

Le Proné d’Olivier Pivain

8 14 4 quinze Onze 6 13

casaque_ENZO D'ESSARTS

ENZO D’ESSARTS

casaque_DECOLORATION

DÉCOLORATION

casaque_ELU DE DOMPIERRE

ELU DE DOMPIERRE

casaque_ELVIS DU VALLON

ELVIS DU VALLON

casaque_VITESSE DE VOL

VITESSE DE VOL

casaque_CHARLY DE L'AUNAY

CHARLY DE L’AUNAY

casaque_ELITE DE JIEL

ÉLITE DE JIEL

Les partants en détail et l’avis des pros

1 – casaque_AL CAPONE STECCA AL CAPONE STECCA

cet élève de Fabrice Souloy a montré ses limites et doit se contenter des «miettes» en pareille société. De plus, il n’est plus jamais monté sur le podium en quinze jours sur la grande piste de Vincennes. D’autres protagonistes lui sont nettement préférables.

L’avis du journaliste :

« Al Capone Stecca (1) s’apprête à fournir un bel effort final, après avoir mis du temps à retrouver la nuit. Néanmoins, il n’a pas encore monté les moyens suffisants pour contester la victoire en pareille société. Dans certains cas, il est également difficile de sélectionner une combinaison d’élargies qui se conseille chaudement. »

deux – casaque_BELKER BELKER

Arrivé dans l’effectif de Jean Michel Bazire pendant le mois de mars, ce fils de Chevalier écarlate a pris quelques places depuis, sans faire d’étincelles. Barré pour plusieurs rivaux, il sera uniquement envisagé en cas d’échecs.

Nicolas Bazire, fils de l’entraîneur :

« Je n’ai pas mené Belker (2) au mieux dernièrement, mais il n’a tout de même pas mal tenu sa partie. Il a déjà montré des moyens, notamment lorsque mon père l’avait conduit pour la première fois en avril dernier. Il est d’un niveau assez similaire à celui de son compagnon de boxes, Heading Reference (5). Il est capable de contester l’arrivée. »

3 – casaque_GOELAND D'HAUFOR GOELAND D’HAUFOR NON PARTANT

Très dur à l’effort, ce représentant de Christian Bigeon Vient de reporter un Quinté+ sur ce parcours avec autorité. Lauréat de Groupe 3 l’hiver dernier, il évolue encore en retard de gains. Sauf incident, il ne sera pas loin de la vérité.

Charles-Julien Bigeon, chauffeur :

« Goéland d’Haufor (3) réalise une très belle année, malgré un programme loin d’être idéal pour lui, avec des engagements assez espacés dans le temps. Je pensais que ce serait encore mieux cette fois, en courant à quinze jours d’intervalle. Le lot est assez relevé, mais il semble avoir une belle carte à jouer. Sans incident, il devrait monter sur le podium. »

4 – casaque_ELU DE DOMPIERRE ELU DE DOMPIERRE

Dans huit essais totalement déferré, cet attentiste a terminé à sept reprises dans les quatre premiers. Pris en note lors de sa plus performances récentes et association Eric Raffin pour l’occasion, il semble en mesure de prendre une place.

David Haon, entraîneur :

« Elu de Dompierre (4) a affronté un lot relevé ce dimanche. Le cheval est plutôt pas mal en ce moment, mais je crains un peu les récents voyages à répétition, qui pourraient l’avoir émoussé. Pour l’occasion, on tenta de le déferrer des quatre pieds. S’il venait à apprendre la quatrième ou la cinquième place, le contrat serait rempli. »

5 – casaque_HEADING REFERENCE EN-TÊTE DE RÉFÉRENCE

Ce deuxième atout de Jean Michel Bazire donne toujours le meilleur de lui-même et vient de prouver sa forme sur le parcours classique. Néanmoins, il monte de catégorie par rapport à ses dernières prestations et semble barré par plusieurs rivaux. Au bord des pistes.

Nicolas Bazire, chauffeur :

« Heading Reference (5) est un bricoleur qui donne toujours à fond. Il est bien actuellement et semble avoir une chance, sans avoir beaucoup de marge non plus. Lui et Belker (2) sont braves pour peu près, mais le mien est sans doute un peu plus facile à mener et légèrement plus fiable. »

6 – casaque_CHARLY DE L'AUNAY CHARLY DE L’AUNAY

j’ai revendiqué la paire Junior Guelpa Suite à son succès du 3 mai, ce hongre de 10 ans semble avoir retrouvé une seconde jeunesse. Bon troisièmement, au niveau inférieur, il tentera de mettre à profit sa forme pour surprendre. Pour les amateurs d’outsiders.

L’avis du journaliste :

« Charly de l’Aunay (6 ans) a renoué avec une seconde jeunesse après avoir rejoint les boxes de Junior Guelpa. Auteur d’une très belle prestation dernièrement, ce cheval d’âge semble au sommet de son art actuellement. Malgré une opposition de taille, il convient de lui faire une place dans une élection élargie. »

sept – casaque_DAYAN GAGNANT GAGNANT DAYAN

Véritable modèle de courage, ce fils d‘Rêve en mer présenter une belle musique après mes noms. Néanmoins, le reste des profils plats nettement plus performants. Dans un tel lot, sa chance n’est que secondaire.

Hugues Monthulé, chauffeur :

« Dayan Winner (7) s’est bien comporté lors de ses trois sorties de l’année, en offrant des réductions de kilomètres avoisinant les 1’13”. Le lot est relevé, mais il convient à tous les trains. Il est vraiment en bonne condition et peut intégrer la combinaison gagnante du Quinté+. »

8 – casaque_ENZO D'ESSARTS ENZO D’ESSARTS

Lauréat une fois sur quatre depuis le début de sa carrière, cet adepte de la course en tête retrouve un parcours sur lequel il n’a jamais déçu. De plus, ils sont le seul essai sans ses quatre fers s’est vendu par une probante deuxième place. Il s’annonce remboursable.

Rodolphe Lagadeuc, entraîneur :

« Enzo d’Essarts (8) sera pieds nus pour l’occasion et semble affronter un lot dans ses cordes. J’aimerais qu’il ait un parcours caché, car il vient d’aller de l’avant à Enghien. S’il est marié, il est capable de monter sur le podium. Je le préfère un peu sur les pistes plates, mais il a déjà très bien couru à Vincennes. »

9 – casaque_DEESSE NOIRE DEESSE NOIRE

Après une longue traversée du désert, cette attentiste a refait surface dans l’étape lavalloise du Grand National du Trot. Elle a bien compris avec Pierre-Yves Verva et sera grandement avantagée par le rythme probable soutenu. Passe impossible.

Pierre-Yves Verva, chauffeur :

« L’autre jour, Déesse Noire (9) a fourni une excellente valeur pour s’imposer à Laval. Elle a pris du moral dans la ligne droite en débordant ses adversaires. Elle est vraiment au top en ce moment, mais il y a tout de même une opposition de taille cette fois. Si elle bénéficie d’une cache et que le rythme est sélectif, elle peut accéder à une belle place, voire au même podium. »

dix – casaque_DIEGO DE CAHOT DIEGO DE CAHOT

Après deux excellentes prestations en région parisienne, ce représentant de Jacques Cotte a probablement été mené trop offensivement à Toulouse. Bien engagé et de nouveau j’ai présenté pieds nus, il mérite une note de méfiance.

Thierry Duvaldestin, entraîneur :

« Dernièrement, Diego de Cahot (10) ne s’est pas senti à son aise corde à droite. Il avait fourni une belle valeur le 7 mai à Vincennes, mais avait augmenté d’un parcours en ou ce jour-là. Malgré la forte opposition, je le croise capable de monter sur le podium, même s’il y a deux ou trois chevaux qui lui semblent supérieurs au papier. »

Onze – casaque_VITESSE DE VOL VITESSE DE VOL

Ce représentant de l’Ecurie Léomy possède les références à ce niveau et se présente deferré des antérieurs, ce qui ne lui est plus arrivé depuis février 2021. A l’issue d’un parcours limpide, sa place est dans les cinq premiers.

Jean-Marie Monclin, entraîneur :

« L’autre jour, Fly Speed ​​(11) m’a un peu déçu à Enghien. Après la course, il n’était pas propre. Nous avons, a priori, réglé ce petit souci et j’espère le voir fournir sa meilleure valeur cette fois. J’ai décidé de différer des antérieurs, moi si cela n’a pas l’air de le transformer. L’engagement est bon, mais il y a beaucoup de qualité. Je ne suis pas sur de mon fait, notamment en raison de son problème récent et de l’opposition, mais j’espère évidemment le voir disputer l’arrivée. »

12 – casaque_GRAND ART GRAND ART

Habituellement assez sérieux, ce sujet a doué un commis des bévues lors de ses deux dernières prestations. Idéalement engagé à la limite du recul, il détient tout de même une première chance théorique. Du pour et du contre.

Adrien Lamy, chauffeur :

« Grand Art (12) vient d’effectuer une semi-rentrée et sera sûrement assemblé en état. Il découvre un très bel engagement, à la limite du recul, mais son défaut reste le départ. S’il connaît la bonne jambe et l’avantage d’un parcours à l’économie ensuite, sa place est dans les cinq premiers ministres. Il y a tout de même de sacrés clients dans cette épreuve. »

13 – casaque_ELITE DE JIEL ÉLITE DE JIEL

Cette fille de Niky nous a gratifiés de magnifiques fins de course lors de ses trois dernières prestations, sur ce parcours. En dépit de son handicap initial de 25 mètres, elle a les moyens d’inquiéter les principaux favoris.

Jean-Luc Dersoir, entraîneur :

« Malgré son handicap de 25 mètres, j’ai décidé d’engager Elite de Jiel (13) car elle traverse une belle période de forme. Evidemment, je rends la distance n’est jamais simple, car l’opposition est sérieuse, mais elle reste susceptible d’être classée troisième, quatrième ou cinquième. Il faut simplement qu’elle puisse se faire ramener pendant le parcours. »

14 – casaque_DECOLORATION DÉCOLORATION

Dotée d’un fond inépuisable, cet élève de Jean-Michel Baudouin vient de préparer cet engagement à Laval. Elle est la meilleure lorsqu’elle peut animer les débats, mais sa compétitivité à ce niveau n’est plus à prouver. A retenir en bon rang.

Gabriele Gelormini, chauffeur :

« Certes, Décoloration (14) devra rendre la distance, mais c’est une jument de classe. Son entourage est d’ailleurs assez confiant avant l’heure. Elle est également tout à fait capable de s’occuper de ce qu’elle apprend pour l’entraîner à faire. Elle a déjà affronté de meilleurs lots. Si les circonstances sont favorables, ils font partie des candidats retenus. »

quinze – casaque_ELVIS DU VALLON ELVIS DU VALLON

Ce protégé de Charles Cuiller n’est autre que le tenant du titre de ce rendez-vous. Désormais, il doit courir battu pour donner sa pleine mesure, raison pour laquelle un rythme soutenu servira ses intérêts. S’il peut se faire plaisir sur une pointe au moment opportun, le podium est accessible.

Charles Cuiller, entraîneur :

« Cet engagement tombe à pic pour Elvis du Vallon (15). Il est bien monté en condition pour cette course, mais il y a tout de même de bons chevaux au premier poteau, comme Goéland d’Haufor (3), il faudra donc rendre la distance. J’espère que son pourra démarrer un peu pour ne pas être trop loin durant le parcours. Il peut aussi bien gagner, comme l’an dernier, que finir troisième, quatrième ou cinquième. »

Les faveurs de la presse

SYNTHESE 3 – 14 – 8 – 10 – 13 – 11 – 15 – 5

Les statistiques du jour

Nous prédisposons les émissions

sujette à 3min
Prévisions 3mn du 26/06
(Disponible le 25 juin 2022, à partir de 23h01)
ticket-gagnant
BILLET GAGNANT du 26/06
(Disponible le 25 juin 2022, à partir de 22h47)

Leave a Comment