Le rebond devrait se poursuivre pour les actions européennes – 07/07/2022 at 08:45

LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES DEVRAIENT POURSUIVRE LEUR REBOND

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes devraient suivre leur rebond jeudi à l’ouverture au lendemain de la publication du compte rendu sans surprise de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

Les contrats à terme n’affichent pas une progression de 1,07% pour le CAC 40 Paris, de 1,05% pour le Dax à Francfort, de 1,22% pour le FTSE à Londres et de 1,23% pour l’EuroStoxx 50.

Le rapport de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale n’a pas apporté de contribution d’élément nouveau sur les intentions de l’institution, toujours déterminée à contrôler une inflation croissante.

Les responsables de la Fed ont indiqué qu’ils étaient prêts à procéder en juillet à un allègement de 50 ou 75 points de base.

“J’ai déjà vraiment eu beaucoup de changements depuis leur dernière rencontre”, a déclaré Jim Paulsen, responsable de la stratégie chez Leuthold Group. “Il déjà un message fort venant de l’économie, du marché obligé et du marché des matières premières selon lequel (la politique de la Fed) semble fonctionner et peut-être que la Fed voudra penser à lentir.”

Le durcissement monétaire j’ai observé ces derniers mois, sous l’impulsion de la Fed, a nourri les craintes de recul, qui impliquaient la chute des cours des métaux, du pétrole mais de l’euro.

Les prochaines données sur l’emploi aux États-Unis, attendus vendredi, alimenteront le débat mais à ce stade, les investisseurs s’attendent toujours en mayorité à ce que la Fed procède à une nouvelle hausse de taux de trois quarts de point le 27 juillet.

Je partirai demain à 11h30 GMT pour entendre la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

LES VALEURS A SUIVRE :

À WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, à l’issue d’une séance en dents de scie, alors que les investisseurs digéraient le contenu des “minutes” de la Fed. [.NFR]

L’indice Dow Jones a augmenté de 0,23 % à 31 037,68 points, l’indice S&P-500 a augmenté de 0,36 % à 3 845,08 points et l’indice Nasdaq Composite a progressé de 0,35 % à 11 361,85 points.

Huit des secteurs autrefois principaux du S&P-500 ont terminé dans le vert, au premier rang les technologies (+0,88%). Le secteur de l’énergie a reculé de 1,7% sous l’effet de la baisse du prix du pétrole et de l’échec des craintes de récession.

Les contrats à terme signalent une séance en légère hausse.

EN ASIE

Le Nikkei de Tokyo avance de 1,47% soutenu par la House of Technologiques Valeurs et des indices de Wall Street la veille.

En Chine, le CSI 300 gagne 0,29% et le Shanghai SSEC Composite Index 0,19%.

Le Kospi en Corée du Sud s’octoroie 1,89% grâce à Samsung (+3,37) qui a fait état de son meilleur bénéfice du deuxième trimestre après 2018.

CHANGEMENTS

L’euro regagne 0,29% à 1,0211 dollar, le maintenant proche d’un plus bas de 20 ans atteint la veille à 1,016 en raison des préoccupations sur la croissance.

Le livre sterling affiche une légère progression au lendemain d’un creux de plus de deux ans face au billet vert à la suite des départs fracassants de multiples ministres et membres de l’exécutif britannique.

“L’une des raisons pour demander la livre ne s’en sort pas trop mal est le sentiment qu’un nouveau gouvernement conservateur et un nouveau Chancelier de l’Echiquier vont accélérer l’assouplissement budgétaire”, a déclaré Ray Attrill, chez National Australia Banque, attachée au discours accommodant de la Banque d’Angleterre y contribue également.

Le dollar, lui, abandonne près de 0,21 % face à un panier de devises de référence.

TAUX

Sur le marché des émoluments d’État, le rendement des Treasuries à dix ans est en légère hausse, autour de 2,933 %.

Ils sont équivalents à l’allemand gagne plus quatre points de base à 1,252 % après être tombé la veille à son plus bas niveau en cinq semaines à 1,072 %.

PÉTROLE

Les cours du pétrole évoluent sans grand changement, entre les préoccupations sur l’offre et les cellules sur la demande : le Brent gagne 0,12 % à 100,81 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,16 % à 98,69 dollars.

(édité par Jean-Stéphane Brosse)

.

Leave a Comment