CARTE. La Sécheresse en Ile de France

Tous les départements de la région sont touchés par le manque d’eau à des degrés divers. Voici la carte des territoires franciliens touchés par la sécheresse.

Le 4 août, 93 départements métropolitains au sud du 96 sont concernés par une alerte de sécurité de différents niveaux. Des arrêtés préfectoraux réglementent l’usage de l’eau dans la région. Dernier en date, celui pris par la préfecture de Région le 2 août qu’a placé Paris et les départements de petite couronne au niveau 1, “en vigilance”.

►Paris, la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine sont au niveau de la “vigilance”. En gris à la carte.

►Des territoires des Yvelines, de la Seine-et-Marne et la totalité du Val-d’Oise sont classés en simple « alerte ». En jaune sur la carte.

►Des territoires de la Seine-et-Marne sont classés en « alerte renforcée ». En orange à la carte.

►Des territoires de la Seine-et-Marne, l’Essonne, le Val-de-Marne et les Yvelines sont classés en “crise”. En rouge sur la carte.

►Le seuil de vigilance

Ce premier des quatre niveaux n’est pas concerné par des restrictions d’usages de l’eau. A ce stade, il s’agit de sensibiliser le grand public et les professionnels à ne pas gaspiller l’eau.

►Le seuil d’alerte

Le seuil d’alerte est déclenché lorsque la coexistence de tous les usages (alimentation en eau potable, arrosage, irrigation, etc.) et le bon fonctionnement des milieux aquatiques ne sont plus assurés. Des restrictions d’usages de l’eau s’appliquent.

Les agriculteurs doivent limiter leurs prélèvements. (interdiction d’irriguer entre 11 heures et 18 heures). L’arrosage des pelouses ou des terrains de sport est autorisé à certaines heures seulement : le matin ou le soir. L’arrosage des espaces verts est quant à lui interdit. Le remplissage des piscines privées est interdit.

►Le signal d’avertissement est renforcé

Ce niveau est déterminé lorsque tous les prélèvements ne peuvent plus être simultanément satisfaits. Les agriculteurs doivent réduire leur consommation d’eau de 50 %. Une interdiction d’irriguer entre 9 heures et 20 heures est également en vigueur tout comme l’arrosage des pelouses et massifs fleuris.

►Le seuil de crise

Lorsque les restrictions des trois premiers seuils défavorisés, le seuil de “crise” est autorisé, afin de n’autoriser que les prélèvements prioritaires, l’alimentation en eau potable, les usages en lien avec la salubrité, la santé et la sécurité. Les agriculteurs ont interdiction d’irriguer leurs cultures. L’L’arrosage des espaces verts et des terrains de sport est interdit sauf en cas de compétition à enjeu national ou international.

Cette cellule doit permettre”d’assurer une remontée d’information régulière par les préfets de département des zones les plus susceptibles, d’anticiper l’activation éventuelle des plans ORSEC-eau pour les agglomérations concernées et de prévoir les mesures de sécurité civile nécessaires (approvisionnement en eau des communs, livraison d’eau potable, etc.)”, a expliqué le gouvernement.
Elle assurera également un suivi”des impacts de cette sécheresse pour nos infrastructures de production d’énergie et de transport et pour notre secteur agricole, notamment le secteur de l’élevage“.

Le mois de juillet 2022 est le plus chaud après la mise en service des relais météo. La France a connu par le passé plusieurs sécheresses : en 1976, taxé par le président Valéry Giscard d’Estaing de “calamité nationale”, en 1989/90 où 70 départements avaient été touchés par le manque d’eau, en 2003, une sécheresse accompagnée de canicule, en 2005, 2011, 2018, et une sécheresse tardive d’automne en 2019/20.

Leave a Comment