Clermont – Paris SG : tout semble écrit pour les Clermontois, à moins d’une bonne surprise ?

Est-ce qu’ils mangent? Oui, combien de ballons le portier clermontois ira-t-il chercher au fond de ses filets ce soir ? Poser d’emblée cette question, c’est de facto entériner un grand succès parisien. Objectivement, sur le papier, c’est le scénario le plus probable en ce qui concerne la folle démonstration du PSG à Tel-Aviv le week-end dernier face à Nantes lors du trophée des Champions (4-0).

« J’ai vu leurs matchs de préparation, c’est très impressionnant, s’ébaudit presque Pascal Gastien, l’entraîneur du CF63. Pour le premier match, vous êtes prêt à entrer dans la compétition.” Revient alors ce « Combien ? » Qui a sans doute hanté Arthur Desmas, contraint à dix reprises – en deux fois certes – la saison passée (4-0 à l’aller ; 1-6 au retour). Alors oui, et même si M’Bappé est forfait, Paris scintillera de ses plus beaux atours, avec Messi et Neymar en tête.

Du nerf et de l’expérience

Ces deux-là ont illuminé la nuit israélienne au point d’avoir ressuscité leur complicité catalane. Le reste de l’équipe avance à sa touche, sous la houlette d’un entraîneur qui semble – enfin – avoir carte blanche pour travailler. Jusqu’à imposer un 3-4-1-2 qui ressemble à une combinaison magique. Ce PSG-là apparaît aujourd’hui clairement en ordre de marche impériale.

Pour Clermont, sauvé des eaux en toute fin de saison dernière, l’équation s’avère impossible à résoudre. L’équipe s’est bien rodée, notamment en défense ou les nouveaux ont subi un crash-test et une complémentarité a pourtant été observée dans le déroulement des rencontres amicales.

Clermont Foot – PSG : Jason Berthomier pas dans le groupe

Pour, espérons-le, profiter des prévisions (au-delà de cette rencontre) qui l’envoient par le fond, ce Clermont-là a choisi de prendre du nerf et de l’expérience. Le public auvergnat va découvrir le néo-international polonais Wieteska en défense centrale. Il connaît mieux Gonalons, poli à Lyon et exposé en équipe de France avant de parcourir une Europe du pied que voudraient beaucoup poser sur leur CV. Il verra que le tenieux Serbe Andric, à la pointe de l’attaque, ne s’en laissera pas conter physiquement malgré Ramos et Kimpembe sur le râble.

NL {“path”:”mini-inscription”,”id”:”MT_Sports_Clermont_Foot”,”accessCode”:”14169273″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL “,”filterMotsCles”:”1|10|11|18|19|17123″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4169273″,”idArticlesList”:”4169273 “,”idDepartement”:”282″,”idZone”:”30603″,”motsCles”:”1|10|11|18|19|17123″,”premium”:”true”,”pubs”:”banniere_haute |article”,”site”:”MT”,”sousDomaine”:”www”,”tagsArticle”:”#CF63PSG2022″,”urlTitle”:”clermont-paris-sg-tout-semble-ecrit-pour-les- clermontois-a-moins-d-une-bonne-surprise”}

Cela reste du pied avec, toujours, cette part d’insondable

Alors oui, c’est un pari fou qui s’offre aux Clermontois. Tout le monde s’attend à les voir pointer en 20e position au soir de cette 1e journée ? La belle affaire ! Sauf que cela reste du pied avec, toujours, cette part d’insondable, d’inimaginable, d’impalpable qui fait la magie de ce sport. Paris l’a cruellement vécue en quelques minutes la dernière saison à Madrid. D’aucuns se souviennent aussi que cela avait été le ca aussi un soir de mars 1997… à Clermont justement en coupe de France.

La réalité, avec les miracles, oblige à dire qu’ils ont du mal à se répéter. On n’en attend pas autant de Clermont même si Galtier n’a pas oublié combien ce «petit» arrivait encore de temps à autre à généraliser les plus gros

. De quoi aussi-qui sait ? – gonfler la confiance de Diaw, le néo-gardien clermontois que tentera de réduire ce fameux « combien » au strict minimum.

Valéry Lefort

Leave a Comment